Epreuve écrite Terminales Spécialité SVT

Présentation

L'épreuve écrite pour l'enseignement de spécialité

Durée : 3 heures 30

Notée sur 15 points

Cette épreuve a pour objectif de valider la maîtrise des connaissances et compétences acquises dans le cadre du programme du cycle terminal à l'exception des parties signalées ci-dessus.

L'épreuve est constituée de deux exercices.

Exercice 1 (noté sur 6 ou 7 points) :

Dans cette première partie de l'épreuve écrite, le candidat rédige un texte argumenté répondant à la question scientifique posée. Le questionnement peut être accompagné d'un ou plusieurs documents. L'exercice permet d'évaluer la capacité du candidat à mobiliser des connaissances, à les organiser et à les exposer avec la syntaxe, le vocabulaire scientifique et tout mode de communication scientifique approprié. Il appuie son exposé et argumente ses propos à partir d'expériences, d'observations, d'exemples éventuellement issus du ou des documents proposés dans le sujet.

Il est également possible de voir un tout QCM ou QCU ( questionnaire à choix unique, bien lire la consigne ! )

Exercice 2 (noté sur 8 ou 9 points) :

Dans cette seconde partie de l'épreuve écrite, le candidat développe un raisonnement scientifique pour résoudre le problème posé.

L'exercice permet d'évaluer sa capacité à pratiquer une démarche scientifique, à partir de l'exploitation d'un ensemble de documents et en mobilisant ses connaissances. Le questionnement amène le candidat à : choisir une démarche de résolution du problème posé et à l'exposer ; analyser les documents fournis et intégrer leur analyse ; structurer et rédiger correctement son raisonnement.

 

PARTIE I : Restitution organisée des connaissances       

Temps conseillé  1h45 à 2h maxi

Extrait  du bulletin officiel :

Cette partie permet d'évaluer la maîtrise par le candidat des connaissances acquises. . Il prend éventuellement appui sur un document. Cette partie est notée sur 6 ou 7 points.

CONSEILS DE METHODE

  • Lire très attentivement l’énoncé en soulignant les termes permettant de replacer le sujet dans le programme et de délimiter le domaine de connaissances à exposer : étape essentielle pour éviter les dérives : hors sujet, oublis, etc.
  • Faire un choix dans les connaissances
  • C’est une « mini- dissertation », donc prévoir un plan détaillé (surtout s'il est exigé dans l'énoncé) comprenant :

- introduction qui replace le sujet dans un domaine plus vaste, n’oublie pas la problématique et qui annonce les différentes  parties de  l’exposé, qui  définit certains termes        

- développement en plusieurs paragraphes  non titrés, structurés et bien séparés par des transitions

- conclusion qui fait une synthèse des réponses apportées et élargit  le sujet avec parfois un schéma bilan

  • Faire des schémas de grande taille, avec des couleurs judicieusement choisiesinclus dans le texte mais bien séparés.

?FORME :

  • Une expression claire, en français correct, et un vocabulaire scientifiquement exact  sont attendus.
  • Cette question peut aussi prendre la forme d'un schéma bilan recouvrant une partie d'un chapitre, associé ou non à un texte complémentaire. Dans ce cas sa construction, son graphisme, son adaptation au sujet seront évalués.

  • Il peut vous être demandé de rédiger un compte rendu de technicien ou un article de journal. Dans tous les cas, la méthode  reste la même. Il vous appartient juste de respecter :

    • l’émetteur : vous êtes technicien de labo et bien présentez vous en début de lettre.

    • le récepteur : vous vous adressez à votre directeur, commencez votre lettre par « à l’attention de Mr X, PDG de la société géologique de France… par exemple.

    • ne citez jamais de nom ou de prénom qui pourrait faire croire que votre copie est identifiable par un correcteur car sinon votre copie ne serait pas corrigée.

    • de même n’y inscrivez aucune indication de localisation géographique à moins que vous n’ayez décidé d’être un ingénieur américain qui habite Los Angeles… 

NOTATION :

On lit votre synthèse, on vérifie d'abord si il y a un processus de démarche d'investigation, en l'occurrence un questionnement et une volonté d'y répondre, si vous avez bien sûr respecté la consigne à savoir que si on vous donne un schéma bilan et que n'en faites pas un, on considèrera la consigne nonrespectée et vous serez notés dans la colonne "absence de démarche/ aucune démarche".

 

Exemple sujet type 1

sujet :

Ds 1 meioseDs 1 meiose (332.31 Ko)

correction:

Ds 1 meiose correctionDs 1 meiose correction (636.05 Ko)

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique Exercice 2

Temps conseillé : 1h 15 à 1h30 maxi

 noté sur 5 points:

Extrait  du bulletin officiel :

"Le second exercice permet d'évaluer la capacité du candidat à pratiquer une démarche scientifique dans le cadre d'un problème scientifique à partir de l'exploitation d'un ensemble de documents et en mobilisant ses connaissances. Le questionnement amène le candidat à choisir et exposer sa démarche personnelle, à élaborer son argumentation et à proposer une conclusion." Ce second exercice est noté sur 5 points.

CONSEILS DE METHODE :

  • rédiger une argumentation en intégrant l’étude des documents donnés avec des connaissances personnelles. Un peu comme si vous deviez expliquer votre leçon à l’aide de votre livre à un ami.
  • Pour ce faire, respectez la méthode POHERIC

Problème Observation, Hypothèse, Expérimentation Résultats Interprétation et Conclusion.

TRAVAIL PREALABLE :

  • Bien lire l’énoncé pour trouver le « fil directeur » et transformer la question en problème.
  • Bien lire les docs et les étudier au brouillon : utiliser la méthode on constate que / en déduit que. Cela vous permettra de sortir des infos et de voir dans quel ordre vous allez utiliser les docs par rapport au problème posé.(en cas d’expériences multiples, penser à trouver l’expérience témoin et à comparer les résultats).
  • Repérer s’il y a un doc d’appel, celui qui ne vous donne qu’une observation et qui permet de soulever l’hypothèse en réponse au problème donné.?

TRAVAIL RENDU :

De manière générale : on doit retrouver dans votre texte une démarche scientifique globale. Imaginez que vous êtes en train d’expliquer la leçon à votre camarade et que les documents que vous avez sont ceux de votre livre : passez d’un document à un autre dans l’ordre qui vous semble logique (rien n’interdit de repasser plusieurs fois sur le même document pour des informations différentes).Il faut répondre de façon ordonnée : 1 constater,  2 déduire, 3 utiliser les connaissances pour expliquer et répondre au problème posé. Les connaissances sont à utiliser pour expliquer et compléter les informations tirées des documents et non à exposer "in extenso".

De manière détaillée :

  • P : Rédiger une introduction générale : donnez des infos générales autour du sujet et posez le Problème.
  • O /H: Mettez en premier paragraphe vos remarques concernant le doc d’appel et émettez votre hypothèse. Cette partie peut être faite en introduction, tout dépend du sujet.
  • E/R/I : Continuez votre argumentation en utilisant les docs comme support d’information permettant de vérifier ou non l’hypothèse.  Chaque paragraphe développé correspond à une notion développée et argumentée à partir d'u ou plusieurs documents à la fois. Ne démarrez pas votre phrase par « Dans le document 3…. » mais plutôt par « l’étude de l’hétérozygotie (doc3) montre que…. En effet….. ». Il faut mettre des valeurs chiffrées, votre  interprétation etc…. Faites des transitions « De plus l’étude de la répartition des phonèmes (doc2 ) montre que …. ». Rajoutez quand vous le pouvez des connaissances/notions en lien avec l’étude du doc cité (exemple, caractères anthropomorphiques énumérés, citer la dérive génétique) bref donnez des noms à des phénomènes identifiés quand vous le pouvez.
  • C : terminez par une conclusion qui reprend rapidement  les informations essentielles déjà données. « On peut donc dire qu’effectivement, comme nous l’avions proposé, l’Homme…. »

FORME :

Il peut vous être demandé de rédiger un compte rendu de technicien ou un article de journal. Dans tous les cas, la méthode OHERIC reste de mise. Il vous appartient juste de respecter

- l’émetteur : vous êtes technicien de labo et bien présentez vous en début de lettre.

-  le récepteur : vous vous adressez à votre directeur, commencez votre lettre par « à l’attention de Mr X, PDG de la société géologique de France… par exemple.

- ne citez jamais de nom ou de prénom qui pourrait faire croire que votre copie est identifiable par un correcteur car sinon votre copie ne serait pas corrigée.

-  de même n’y inscrivez aucune indication de localisation géographique à moins que vous n’ayez décidé d’être un ingénieur américain qui habite Los Angeles… 

NOTATION :

- qualité des connaissances présentées

- rigueur de l’exploitation des divers documents

- construction logique de la réponse et mise en relation des informations pour résoudre le problème posé

 

Exemple de sujet type 2

sujet :

2 2 evolution dodo2 2 evolution dodo (869.01 Ko)

correction:

2 2 evolution dodo correction2 2 evolution dodo correction (298.5 Ko)

video explicative :

 

L'écrit du BAC